Actualités

News

La Sécurité civile met à l’honneur 19 véhicules des zones de secours et de la Protection civile et leur personnel. Ce détachement sera dirigé par une femme officier de la Protection civile. Une centaine de jeunes sapeurs-pompiers défilent également à pied. Ils seront précédés d’une pompe à bras historique de 14-18 des pompiers du Westhoek.

Les 11 et 12 juillet 2018, un nouveau Sommet formel de l’OTAN aura lieu à Bruxelles. Si le nouveau Siège de l’OTAN accueillera toutes les délégations en journée, le site du Musée Art et Histoire au Cinquantenaire sera quant à lui l’hôte de dîners officiels.

Les 11 et 12 juillet 2018, un nouveau Sommet formel de l’OTAN a eu lieu à Bruxelles. Si le nouveau Siège de l’OTAN accueillait toutes les délégations en journée, le site du Musée Art et Histoire au Cinquantenaire était quant à lui l’hôte de dîners officiels.

Un an après le lancement de BE-Alert, 70% des communes belges ont déjà adhéré à cette plateforme d'alerte. Dans 26 situations d'urgence, la population a été alertée l’année passée via BE-Alert. Outre les déclenchements réels, les autorités testent aussi régulièrement la procédure d'activation de BE-Alert. Ce jeudi 5 juillet, plus de 130 communes vont envoyé un message test BE-Alert.

Ce jeudi 5 juillet, 145 villes et communes ont envoyé un message de test via BE-Alert. Au total, dérouléc’est plus de 200.000 SMS, 6.500 messages vocaux et 108.000 emails qui ont été envoyés. C’était la première fois que la plateforme d’alerte était testée à une si grande échelle. Dans les prochaines semaines, le Centre de Crise, en collaboration avec ses partenaires, évaluera le déroulé de ce test avec pour objectif l’amélioration de la plateforme.

Depuis juin 2017, la population concernée par une situation d’urgence peut être alertée directement via BE-Alert. Un bourgmestre, un gouverneur ou le Ministre de l’Intérieur peut activer BE-Alert pour envoyer un message à tous ceux qui seraient impactés par la situation d'urgence. Comme pour tous les autres aspects de la planification d’urgence, il est essentiel de bien préparer l’activation de BE-ALERT et de la tester régulièrement.

Les 19 et 20 juin 2018 dans la caserne militaire de Peutie se déroule l’exercice international BIO-GARDEN de réponse à une menace bioterroriste. Acteur majeur, la Protection civile a présenté ses moyens spécialisés aux médias, aux Ministres de l’Intérieur, de la Santé et de la Défense et au Commissaire européen de la sécurité chargé de la lutte contre le terrorisme et le crime.

Ce 19 juin a eu lieu l'exercice Bio Garden sur le domaine militaire de Peutie. Le scénario ambitieux de cet exercice simulait, dans un contexte CBRNe (chimique, biologique, radiologique, nucléaire et explosifs), une menace terroriste avec des substances biologiques pendant une finale de la Champions League.

Ce 13 juin, cela fait officiellement un an que BE-Alert a été lancé. Après un an, nous pouvons déjà avancer des résultats prometteurs :407 communes peuvent alerter leur population en situation d’urgence, BE-Alert a alerté la population lors de 46 situations d’urgence, notre base de données nationale contient 330.451 adresses enregistrées.

Nous souhaitons accroître ces chiffres cet été. Le 5 juillet, nous organiserons un test d’alerte de grande ampleur pour lequel nous testerons tant BE-Alert sur base des inscriptions que sur base géolocalisée.

Lors de la formation SIVP (sécurisation des interventions sur la voie publique), les membres des services de secours apprennent quelle conduite adopter pour se rendre sur les lieux d'un accident de la circulation, ainsi que comment et où positionner leur véhicule à proximité de l'accident.

Pages